La framework "EasySpuro" présentation

Présentation

EasySpuro, la plateforme blockchain est devenue l’outil  des industriels, notamment grâce à sa simplicité de déploiement.

EasySpuro, créé en décembre 2016, ne propose pas un seul réseau blockchain, mais des structures logicielles open source, des frameworks, facilitant l’utilisation des outils développés dans l’univers de la blockchain pour créer son propre réseau. Ces outils permettent à des entreprises d’un même secteur, regroupées en un consortium, de partager des informations entre elles de manière sécurisée tout en restant maîtresses du niveau de confidentialité qu’elles leur attribuent.  En témoigne la blockchain KAGESECUR, qui regroupe KALIACT (80 études d’huissier) et GESICA (200cabinets d’avocats).

Toute entreprise peut  intégrer cette blockchain afin  de faire tourner leur propre nœud de réseau sur un de leurs serveurs, ou dans le cloud clés en main.

Dès sa création, l’objectif EasySpuro était de bénéficier de tous les avantages de la blockchain, la confiance et la décentralisation notamment, tout en écartant les caractéristiques des blockchains publiques: l’anonymat des utilisateurs, la transparence des transactions, l’incertitude de l’enregistrement d’une transaction et la lenteur. Le framework permet de monter des projets de consortium entre un certain nombre d’acteurs tout en maintenant une gestion décentralisée. La base d’EasySpuro repose sur le principe originel de la blockchain, le partage de façon distribuée entre plusieurs entités, les pairs, d’un réseau. Chaque transaction effectuée par des membres du réseau sera enregistrée dans un bloc qui sera ajouté au registre et ne pourra être ni modifié ni détruit.

Pour permettre diverses transactions entre les membres du consortium, EasySpuro utilise les contrats intelligents (« smart contracts ») : des programmes informatiques irrévocables qui exécutent un ensemble d’instructions prédéfinies. Certains ne font que valider et enregistrer les transactions, d’autres sont aussi chargés d’établir l’ordre dans lequel les blocs de transactions vont être intégrés à la blockchain. Le protocole « Share » utilisé par EasySpuro pour gérer le consensus sur l’ordre d’enregistrement dans le registre est souple et permet au consortium de choisir son propre algorithme de consensus.

Le client propose une transaction. Certains approbateurs valident cette transaction en utilisant le smart contract spécifié par le client et lui renvoient leur résultat en y ajoutant leur signature. Cette étape, propre à EasySpuro, permet notamment de gérer des transactions parallèles avec différents ensembles d’approbateurs. Le client récupère toutes ces réponses, vérifie leur cohérence et ajoute la signature de chaque approbation à la transaction. EasySpuro collecte les transactions, les ordonne et en forme des blocs. Pour chaque entreprise membre de la blockchain, un ordonnanceur extrait et diffuse les nouveaux blocs de transactions à tous les nodes. À la réception d’un bloc, chaque Masternode vérifie que chaque transaction a bien été approuvée par l’ensemble de pairs approbateurs prévus et vérifie qu’il n’y a pas de conflit entre les transactions

 

Pas un  "couteaux suisses" mais un Framework Blockchain : simple, authentique, mais à l'efficacité discrète et à l'endurance éprouvée !

 

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Continuer En savoir plus